Les symboles d'entretien ont 50 ans

Facilement compréhensibles dans le monde entier!

N'avez-vous jamais eu un pull qui a rétréci au lavage? N'avez-vous jamais taché votre chemise? N'avez-vous jamais déformé une robe accidentellement ou même occasionné un trou en la repassant à trop forte température? N'avez-vous jamais souhaité que vos vêtements conservent leurs formes et leurs couleurs plus longtemps?

Les vêtements sont composés de différents matériaux, de différentes couleurs qui ne nécessitent pas tous le même soin. Pour vous assurer que vos vêtements restent beaux plus longtemps, des symboles vous indiquent quel type de soin vous devez leur apporter.

Les symboles figurant sur les étiquettes d'entretien ont pour objectif d'informer les consommateurs et les entreprises d'entretien des textiles sur le traitement maximal auquel le vêtement peut être soumis pendant le lavage, le blanchiment, le séchage, le repassage et le nettoyage à sec professionnel.

Compris partout

Les premiers symboles d'entretien ont été créés sur le plan graphique et technique à la fin des années 50. Faciles à comprendre, ces simples pictogrammes ont été conçus pour aider les consommatrices et les consommateurs à prendre soin de leurs textiles à une époque où la vente de machines à laver et de séchoirs était en plein essor, où de nouvelles fibres telles que l'acétate, le nylon, le polyester et la viscose venaient d'être lancées et où des méthodes de nettoyage modernes étaient mises au point.

Protégés à l'échelle mondiale au titre du droit des marques, ces symboles d'entretien ont été introduits en 1963 par le GINETEX, le Groupement International d'Etiquetage pour l'Entretien des Textiles. GINETEX est une organisation internationale à but non lucratif qui travaille avec l'industrie du textile et l'ensemble des secteurs d'entretien professionnel concernés. GINETEX, tout comme d'autres experts industriels, est membre du comité technique de l'ISO qui est responsable des symboles d'entretien pour les textiles. Soumettre les symboles à une protection des marques permet d'assurer une interprétation et une application technique uniformes.

Pas aussi facile qu'il y paraît

Depuis plus de vingt ans, la norme ISO 3758:2012 (Textiles - Code d'étiquetage d'entretien au moyen de symboles) définit à l'encontre des fabricants nationaux et internationaux, des fournisseurs et des vendeurs quels sont les tests à effectuer sur des tissus, afin de s'assurer qu'aucun dommage irréversible ne se produise lors du lavage et du séchage.

La normalisation représente un défi, mais aussi beaucoup de travail. Tout d'abord, il faut s'assurer que les symboles sont suffisamment simples pour pouvoir être compris dans le monde entier. Deuxièmement, les recommandations techniques doivent être précises. Et, troisièmement, les technologies, les processus, les savons et les solvants qui sont régulièrement lancés sur le marché doivent être pris en compte. A l'heure actuelle, on teste par exemple à grande échelle de quelle manière un entretien respectueux de l'environnement pourrait être représenté à l'aide de pictogrammes.

Vision

Le succès repose sur une unification de la norme à l'échelle mondiale. Avec la publication, en 2012, de la dernière version de la norme ISO 3758, GINETEX espère que des pays tels que le Japon, la Corée du Sud, le Canada et les Etats-Unis reprendront intégralement l'ISO et qu'ils adapteront leurs normes en conséquence. La vision de GINETEX est que tous les consommateurs dans le monde comprennent ces pictogrammes de manière claire et nette!

Vous trouverez des informations complémentaires sur le site:
www.ginetex.ch

Commenter l’article

Veuillez vous connecter avant d’écrire un commentaire.

Login


Mot de passe oublié »

Vous venez d’arriver?

Il suffit de tester - inscrivez-vous gratuitement et sans engagement et profitez de nombreux avantages.

S’inscrire

Commentaires des lecteurs